La solidarité en action

 

Au Secours Populaire Français, « tout ce qui est humain est nôtre ». Depuis sa création en 1945, l’association met tout en œuvre pour faire vivre et démultiplier la solidarité en France et dans le monde. Le Secours Populaire français vient aux personnes et aux familles victimes de l’arbitraire, de l’injustice sociale, des calamités naturelles, de la misère, de la faim, du sous-développement et des conflits armés, sur tous les continents. Loin de s’arrêter aux situations d’urgences, le Secours populaire s’engage sur des programmes de solidarité sur le long terme, afin d’accompagner les personnes démunies à affronter une situation de précarité, en prenant en compte leur individualité, leurs richesses et leurs envies pour l’avenir. Le Secours populaire est respectueux de la dignité de ceux qui souffrent.

 

Nos actions, notre projet associatif, nos objectifs :

Répondre aux besoins vitaux des plus démunis

En savoir plus...

  • Se nourrir :

En France, le soutien alimentaire répond à une situation d’urgence ou s’inscrit sur le plus long terme, dans un accompagnement des personnes pour sortir d’une situation difficile. L’aide alimentaire s’organise autour de distributions de paniers-repas et/ou de mise en place de libres-services de la solidarité dans les locaux du SPF, sur les sites universitaires. Cette aide alimentaire peut également être itinérante à destination des personnes isolées en zones rurales ou des personnes sans abri par le biais des maraudes.

Les libres services : Depuis 1994, le Secours populaire a développé la pratique des libres-services de la solidarité où les personnes démunies font leurs courses comme tout un chacun, en contrepartie d’une participation financière, et peuvent ainsi gérer leur budget. Dans ces libres-services, le Secours populaire développe une démarche d’accompagnement global de la personne accueillie en lui proposant non seulement une aide alimentaire mais aussi un accès aux soins, au logement, aux vacances, aux loisirs, à la culture, aux sports…

libre service

La solidarité est proposée dans le respect de la dignité de la personne et le refus de l’assistanat. Dans cette perspective, les personnes accueillies peuvent s’impliquer bénévolement dans les activités du Secours populaire et participent symboliquement à la solidarité : la participation financière demandée pour recevoir de l’aide alimentaire ou tout action de solidarité du SPF (vacances, culture…) est affectée au soutien d’activités de solidarité.

Afin d’assurer une diversité des produits alimentaires et d’offrir une alimentation équilibrée aux personnes aidées, le Secours populaire dispose de plusieurs sources d’approvisionnement : le Plan Européen d’Aide aux plus Démunis (PEAD), le Programme National d’Aide Alimentaire (PNAA) permettant la mise à disposition de denrées de base et de produits transformés, les collectes alimentaires auprès des particuliers, des partenariats privés avec les industriels et la grande distribution.

La permanence d’accueil de solidarité : Lieu de la solidarité, les permanences d’accueil et de solidarité du SPF accueillent chaque jour des personnes en situation de précarité. Elles sont animées par des bénévoles formés et proposent des réponses à l’urgence, autant qu’un accompagnement sur le plus long terme lorsque la situation l’impose (aide alimentaire), soutien pour obtenir un logement ou pour ne pas être expulsé, rédaction d’un dossier administratif (recherche d’emploi…). Elle est pensée comme un espace de rencontre, de dialogue, ou tout un chacun peut venir se poser quelques temps et évoquer ses difficultés sous un regard bienveillant. C’est là que se renforce le lien social avec l’extérieur et les autres, condition nécessaire à la reconstruction de soi.

100_2386

En Haute-Vienne (87) : Libre services alimentaires à Limoges et dans chaque antenne locale ; distribution de colis d’urgence par les permanences d’accueil et de solidarité ; participation du collectif 87 pour la gestion du restaurant social « La bonne assiette » ; partenariat avec la Banque Alimentaire ; collecte journalière de produits alimentaires auprès de commerçants et grandes surfaces ; opérations « chariots de la solidarité » ; ateliers cuisines, Plateforme logistique départementale.

  • Se soigner :

En France, le Secours populaire se tient aux côtés de personnes en situation de précarité pour leur permettre d’accéder à une protection sociale, une mutuelle, ou de se faire soigner. Pour cela, les permanences d’accueil et de solidarité du SPF constituent des lieux où les bénévoles se font tantôt médiateurs pour permettre l’obtention de droit, tantôt facilitateurs en orientant les personnes vers les structures de santé adéquates. Ils s’appuient sur des réseaux de structures-ressources spécialisées et de professionnels de santé : les médecins du SPF. Dans plusieurs départements, des accueils santé du Secours populaire permettent de sensibiliser sur la prévention (bilans de santé, prévention bucco-dentaire) et le dépistage de certaines pathologies (MST, cancer du sein), sur la contraception ou encore l’équilibre alimentaire.

En Haute-Vienne : Partenariat avec le Centre Régional des Examens de Santé ; orientation vers des médecins ; permanence d’une infirmière de santé mentale à la permanence d’accueil et de solidarité de Limoges ; Partenariat avec Harmonie Mutuelle ; actions de prévention ; aide pour les démarches pour la CMU ; journées « prévention bucco-dentaire » avec l’USFBD.

  • Se loger :

En France, avec les loyers qui ne cessent d’augmenter, plus de 3.5 millions de personnes ne sont pas ou sont mal logées. Le rôle du Secours populaire est de faire en sorte que les personnes en difficulté puissent avoir un logement afin de vivre dignement, avoir une adresse, être établi. Les bénévoles se mobilisent chaque jour dans les permanences d’accueil et de solidarité pour soutenir les personnes en difficultés de logement. Différentes aides se sont mises en place : L’accès au logement : en contribuant à mettre les personnes en lien avec les bailleurs sociaux et en les soutenant dans les nombreuses démarches administratives qu’implique l’entrée dans le logement.

Le maintien dans le logement : en assurant une médiation avec les bailleurs sociaux, publics comme privés, pour éviter l’aggravation des difficultés ainsi que l’expulsion.

L’amélioration des conditions de vie : en permettant l’acquisition, grâce à des partenariats, d’électroménager ou de meubles neufs. Ceci intervient particulièrement lorsque l’urgence d’une situation l’impose.

L’hébergement d’urgence : en s’assurant que les familles et personnes sans domicile parviennent à obtenir un toit. Ce travail s’accompagne ensuite d’un suivi pour que la phase d’hébergement soit la moins longue possible et que les familles ou personnes accèdent à un vrai logement.

En Haute-Vienne : Accompagnement dans les démarches ; bourses au mobilier et au matériel de puériculture ; aides en cas de sinistre ; participation au dispositif « Dessines moi un logement » ; partenariat avec EDF-Solidarité ; microcrédits pour l’équipement du logement ; collecte et réparations de meubles ; participation au dispositif de veille sociale pour l’hébergement d’urgence ; orientation vers le 115.

  • Se vêtir :

Au moment où les difficultés surviennent, ce sont souvent les dépenses en vêtements que l’on sacrifie en premier. Or, ne pas pouvoir se vêtir correctement crée une barrière avec le monde extérieur, freine pour entreprendre des démarches.

C’est pour lutter contre cet état de fait qu’une grande majorité de lieux d’accueil du SPF disposent de vestiaires. En complément de l’aide vestimentaire, le Secours populaire œuvre également pour permettre aux personnes accueillies de prendre soin de leur apparence, en proposant des journées « coiffure » au sein de certaines permanences d’accueil de l’association. Animées par des coiffeurs et coiffeuses bénévoles, ces temps de détente et de plaisir contribuent à la reconquête de l’estime de soi, souvent mise à mal par les difficultés de la vie.

photos plaquettes vêtements doc

En Haute-Vienne : Vestiaires solidaires à Limoges et dans chaque antenne ; braderies de vêtements ; collecte et tri des textiles ; recyclage des textiles inutilisés ; valorisation du linge ancien ; gestion d’un vestiaire de costumes ; aide à des associations sur un plan vestimentaire ; opérations « soldes solidaires ».

Partager des moments de détentes et de convivialités pour aller de l’avant

En savoir plus...

L’accès aux vacances, aux loisirs, à la culture, aux sports, à des évènements festifs, permet de sortir de son quotidien, d’oublier quelques instants ses problèmes de tous les jours, de resserrer des liens familiaux, de nouer des liens sociaux… autant d’éléments indispensables pour retrouver la confiance en soi, l’envie et la force d’affronter l’avenir !

  • S’évader des problèmes quotidiens, le temps des vacances :

Parce que les vacances permettent de s’évader de ses problèmes quotidiens et de passer des moments inoubliables, le Secours populaire français propose des séjours en familles de vacances (en France, en Suisse, et en Hollande), des séjours en colonies de vacances, des vacances familiales, des séjours pour les séniors, les jeunes, les personnes en situation de handicap et les adultes isolés. Pour la plupart, ce sont des séjours d’une semaine, voire plus, mais aussi des week end prolongés à dominante sportive (VTT, Football, tennis…) ou culturelle (Festival d’Avignon, Printemps de Bourges, Futuroscope, Disney…), temps de détente qui permettent de s’évader, de se changer les idées.

P1080387

En Haute-Vienne : Séjours en colonies de vacances pour enfants ; séjour pour familles monoparentales ; journées des oubliés des vacances ; sorties en plein air ; participation au dispositif « seniors en vacances » ; journée festive pour des personnes âgées accueillies en EPHAD ; projets vacances pour les jeunes ; avide aux projets de vacances pour les familles en partenariat avec l’ANCV.

 

Partager des moments festifs toute l’année

En savoir plus...

Apporter un peu de chaleur aux personnes isolées lors des fêtes de fin d’année : les Pères Noël verts. En cette période de fin d’année où le plaisir de se retrouver, de faire la fête, d’offrir et de partager apporte du baume au cœur de chacun, ceux qui sont confrontés aux difficultés de la vie ne doivent pas encore souffrir davantage de la frustration d’une fête dont ils seraient exclus. C’est donc pour permettre à tout un chacun de fêter dignement les fêtes de fin d’année que le Secours populaire organise, depuis 1976, sa grande campagne des Pères Noël verts. Ainsi, revêtus de leurs costumes verts, les Pères Noël verts du Secours populaire apportent leur soutien au célèbre Père Noël rouge, en arpentant durant les deux derniers mois de l’année la quasi-totalité des villes de France. Outre les distributions de cadeaux autour d’arbres de Noël, l’organisation de repas de fête, les Pères Noël verts tentent aussi d’agir contre l’exclusion sociale, de rompre l’isolement des personnes et veillent à entretenir les liens familiaux.

aggl_1391_perenverts_gje_

En Haute-Vienne : Réveillon de la solidarité ; libre services festifs dans chaque antenne ; repas de Noël ; Noël des détenus à la maison d’arrêt de Limoges ; sorties à la fête foraine et au cinéma ; collectes de jouets ; opérations « paquets cadeaux » ; vente de boîtes de galettes en partenariat avec la Biscuiterie de l’Abbaye ; distributions de jouets…

Passer un moment convivial en famille : les « chasses aux œufs ». Autre moment festif de l’année, Pâques revêt une importance particulière pour les enfants. C’est pourquoi, chaque année, à l’occasion du lancement de sa campagne de « solidarité dans le monde », le Secours populaire français profite du lancement de sa campagne de solidarité internationale pour organiser de grandes Chasses aux œufs. Les bénévoles, avec les enfants des clubs « copain du Monde », préparent ces journées festives pour que les familles puissent profiter d’un moment convivial rassemblant petits et grands.

100_2315

En Haute-Vienne : Chasse aux œufs chaque lundi de Pâques à 14h au Parc du Moulin Pinard à Limoges (face au Boulodrome), en partenariat avec la ville de Limoges, du projet des actions en Haïti : spectacles, animation, stands…

La culture, ça change la vie. Agréé officiellement d’éducation populaire en 1983, le Secours populaire a fait de l’accès aux loisirs et à la culture l’un des axes du développement de la solidarité en France et dans le Monde. La précarité vécue par de nombreuses familles entraîne souvent une coupure avec le monde extérieur, les activités extrascolaires étant trop onéreuses pour les budgets modestes, entièrement dédiés aux besoins vitaux tels que la nourriture, les vêtements, les produits d’hygiènes, les factures… Pour remédier à cet état de fait, le Secours populaire propose, à moindre coût, des sorties culturelles au cinéma, dans les musées, au théâtre, au cirque, au concert… Il est souvent associé ou prend part à de grands rendez vous culturels comme le Festival d’Avignon ou le Printemps de Bourges. Les bénévoles des fédérations proposent des ateliers de pratique artistique (arts plastiques, théâtre, écriture, lecture, découverte du patrimoine..) qui permettent aux personnes en difficulté de se changer les idées, de s’affirmer et d’apprendre. La culture scientifique n’est pas à oubliée : l’association Fleurs de Sciences anime des ateliers en direction des enfants.

En Haute-Vienne : Participation au dispositif « passerelles culturelles » à Limoges ; ateliers culturels avec des enfants ; partenariat avec l’Opéra Théâtre de Limoges ; organisation de sorties et visites culturelles ; Biennale des artistes du Verdurier, actions dans les quartiers populaires de Limoges ; ateliers d’écritures ; espaces « Livres » à Limoges ; collectes de livres et braderies de livres.

Avoir accès au sport. Permettre à tous de pratiquer un sport et d’avoir accès à des évènements sportifs est un des engagements du Secours populaire français. Une activité physique permet de rester en bonne santé, mais surtout de s’évader au quotidien, de créer des liens avec d’autres, et de partager des valeurs collectives. Cela développe la capacité de vivre en société en partageant un esprit d’équipe, en s’exprimant, en respectant les codes du sport pratiqué… C’est pourquoi le Secours populaire s’impose comme un acteur majeur de l’accès aux sports et permettant aux personnes qu’il accueille chaque jour de pratiquer un sport et d’assister aux plus grandes manifestations du calendrier sportif (tournois de tennis, matchs de football ou basket, meetings d’athlétisme…).

2013-03-17 16.20.24

En Haute-Vienne : aide à l’inscription en clubs sportifs et à l’achat des équipements pour des enfants et des jeunes, en partenariat avec Kinder-Ferrero ; sorties pour assister à des matchs ; partenariat avec le CSP Limoges ; participation d’enfants au Tour du Limousin ; séjours « découverte du sport » pour des enfants ; présence lors des manifestations sportives ; convention avec le Comité Régional Olympique et Sportif ; accompagnement vers les dispositifs municipaux d’accès au sport.

Participer pleinement à la société en tant que citoyen

En savoir plus...

Avoir accès à une aide juridique et administrative, avoir accès aux savoirs et à des formations pratiques, libérer la parole sur ce qu’on vit au quotidien… permet d’envisager plus sereinement l’avenir et de s’intégrer socialement, pour prendre une part active à la vie de la société.

L’éducation populaire au cœur de l’accès aux savoirs – l’accompagnement scolaire. Savoir lire, écrire et compter est un enjeu majeur pour faire valoir ses droits et participer à la vie citoyenne. Le secours populaire français se bat pour favoriser l‘accès à l’éducation afin qu’enfants et adultes puissent apprendre, s’épanouir et participer à l’évolution de la société dans laquelle ils vivent. Des actions d’alphabétisation, de lutte contre l’illettrisme, d’accès aux savoirs de base pour les adultes, et d’accompagnement scolaire et éducatif pour les enfants sont ainsi mises en place grâce aux concours de bénévoles et professionnels.

En Haute-Vienne : Atelier d’aide aux devoirs pour les enfants, à la Cité des coutures à Limoges ; accompagnement scolaires à domicile par des étudiants bénévoles ; cours de remises à niveau en Français dans le cadre du « Portail Formation Limousin ».

Apprendre à utiliser les nouvelles technologies. Même s’il progresse, l’accès aux nouvelles technologies demeure inégal. Avoir un ordinateur est coûteux et les connexions Internet constituent des surcoûts que ne peuvent se permettre de nombreux en situations de précarité. Le SPF propose donc des ateliers informatiques animés par des bénévoles rompus à l’utilisation des logiciels de bureautiques, pour initier les personnes accompagnées par le SPF à la rédaction de CV, de lettres de motivation ou à la navigation sur internet.

cyber_base

En Haute-Vienne : Cyberbase au siège du Secours populaire à Limoges ; cours d’informatique et accès libre à Internet ; formations des stagiaires du chantier d’insertion et des bénévoles.

Recevoir un accompagnement juridique. Les personnes en situation de précarité sont très vulnérables sur le plan juridique. Elles connaissent de nombreuses difficultés qui les amènent à être en litige avec les créanciers et autres bailleurs. C’est aussi souvent parmi ces personnes que l’on constate de fréquents non recours aux droits. L’accompagnement juridique proposé par les bénévoles du SPF tend à permettre à ces personnes de trouver un appui de juristes pour obtenir une reconnaissance de leurs droits. Cette action prend des formes diverses. Elle consiste en une aide technique dans les procédures administratives, pour réunir les éléments constitutifs des dossiers de régularisation administrative ou dans les procédures pour accéder aux dispositifs d’aides sociales (RSA, CMU, AME…) Les bénévoles contribuent également activement à mettre en lien les personnes avec les administrations ad hoc. Ce soutien juridique peut également permettre de faciliter les recours aux avocats pour les soutenir dans des démarches plus complexes. Les dispositifs existants sont nombreux mais souvent difficiles d’accès pour les personnes connaissant la précarité.

En Haute-Vienne : Permanence d’accès aux droits assurée par des juristes de l’UDAF au Secours populaire de Limoges et dans plusieurs antennes locales ; dispositifs de « microcrédits personnels » en partenariat avec la Caisse d’Epargne et le soutien de la Caisse des dépôts.

Bénéficier d’un accompagnement vers l’emploi. En France : dans un contexte du marché du travail incertain, l’accompagnement du Secours populaire français revêt un volet « insertion vers l’emploi ». Si les fédérations de Secours populaire ne sont en aucun cas des entreprises d’insertion, leurs activités d’accueil constituent un véritable soutien aux personnes en difficultés. Dans le cadre des permanences d’accueil « emploi », les bénévoles du Secours populaire les conseillent et les orientent vers les structures ressources compétentes (Pôle Emploi..). Cela peut aboutir selon les cas sur un « coup de pouce » à la recherche d’emploi ou de formations : mise à disposition des outils informatiques, accompagnement pour entretien à l’embauche, pour la rédaction de CV, mise à disposition de journaux, matériels (caisse à outils, tenue de restauration…) pour les apprentis, fournitures de cartes téléphoniques, de titres de transport, de bons essences… Le Secours populaire noue des partenariats avec des partenaires pour faciliter l’orientation et l’embauche des personnes en difficulté. Ainsi, un partenariat avec la Fondation Agir Contre les Exclusions (FACE) permet aux jeunes en difficultés ou en recherche d’emploi de faire le point sur leur expérience professionnelle et leurs compétences, de se voir parrainer par une entreprise et que leurs recherches de stages, de jobs d’été, et même d’emploi, soient facilitées grâce aux réseaux d’entreprises de la FACE. La difficulté, voire l’impossibilité pour certains jeunes à faibles revenus de trouver un emploi ou une première embauche, faute de moyens de locomotion, constitue une problématique forte. Le SPF favorise ainsi l’accès au permis de conduire, en mobilisant des partenaires (missions locales, villes, auto-écoles associatives). Par ailleurs, le Secours populaire français accueille chaque année de nombreux jeunes qui effectuent des travaux d’intérêt général au sein de l’association. Ce temps consacré à s’investir dans les activités de solidarité est également un temps pour se rendre utile, apprendre et s’enrichir. L’objectif est d’emprunter le meilleur chemin vers l’insertion.

En Haute-Vienne : Chantier d’insertion du Secours populaire à Beaubreuil (tri des vêtements et valorisations de ceux-ci) ; gestion d’un vestiaire solidaire dans le quartier ; accompagnement socio-professionnel des 14 stagiaires en insertion ; accueil de personnes en contrats d’insertion en appui aux équipes de bénévoles au siège de l’association ; participation au dispositif « jobs d’urgences » du CCAS de Limoges.

Trouver une place dans la société.

En Haute-Vienne : Ateliers de mobilisations vers l’insertion (AMI) à Saint-Yrieix-La-Perche, Saint-Léonard-de-Noblat, Beaubreuil, Limoges centre, groupe « se restaurer aux Coutures » à Limoges ; jardins collectifs à Limoges et Saint-Léonard ; espace « parents-enfants » à Limoges et actions de soutien à la parentalité.

Répondre à des situations d’urgence

En savoir plus...

Une des missions de l’association est de répondre aux situations d’urgences dans les meilleurs délais. Depuis toujours, le Secours populaire se mobilise lors de grands drames humanitaires en France comme dans le monde.

Chaque fois, le Secours populaire lance une grande campagne de solidarité populaire. Grâce aux ressources collectées, la solidarité avec les personnes sinistrées peut s’exprimer concrètement. Au-delà des premières urgences, l’association poursuit ensuite sa solidarité avec les victimes et les sinistrés et travaille sur le long terme avec ses partenaires, pour répondre aux besoins des populations.

Être aux côtés des plus fragiles lors des grands bouleversements.

tri matériel haiti

Redonner les moyens d’agir aux victimes de catastrophes naturelles.

  • Après les premières urgences, miser sur l’avenir :

Au-delà des premières urgences, le Secours populaire accompagne ses partenaires locaux sur des programmes de reconstruction et de développement, afin que la vie puisse reprendre son cours. En 2011, le Secours populaire a ainsi inauguré des réalisations engagées suite aux catastrophes qui avaient touché le Sri Lanka en 2004, la Chine en 2008 et Haïti en 2010. Le Secours populaire poursuit également sa solidarité dans les pays frappés par les conflits, comme en Irak.

photo souvenir enfant

  • Les réseaux partenaires :

Le Secours populaire s’engage sur des programmes d’urgence et de développement en lien avec des associations locales qui mènent le projet à ses côtés, dans le souci de s’adapter aux besoins réels des populations, dans le respect des cultures locales, de leur expérience, de leur environnement et de leur autonomie. Les communautés sont partie prenante des projets de solidarité et retrouvent à travers ceux-ci une confiance parfois mise à mal par les évènements de la vie. Dans un souci de partage des expériences et d’échanges, le Secours populaire est membre de réseaux tels que le Réseau euro-méditerranéen de la Solidarité (REMEDES), le Réseau européen d’action social (ESAN), le Comité Français pour la solidarité internationale (CFSI), Coordination sud, etc. Il coopère également avec les agences des Nations unies et dispose d’un statut social auprès du Conseil économique et social des Nations unies (ECOSOC).

NOTRE BILAN

 

Bilan activités 2016